Contre la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire, signez la pétition !

Accueil > Actualités > L’actualité nationale > Évolution de la mortalité routière en France depuis la mise en place du 80 (...)

Évolution de la mortalité routière en France depuis la mise en place du 80 km/h.

lundi 4 février 2019

La FFMC se félicite de la baisse de mortalité enregistrée sur les routes que montrent les données publiées par l’Observatoire interministériel de la sécurité routière disponibles sur le site de la Sécurité routière. Voici les enseignements que nous pouvons tirer de ce bilan provisoire.

L’analyse de la FFMC
Six mois après la mise en place de la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau routier bidirectionnel sans séparateur de voies, à la place du 90 km/h sur ces routes depuis des décennies, le Premier ministre Edouard Philippe affirme lors d’une conférence de presse que la mesure du 80 km/h a fait baisser la mortalité en France… voilà pour les déclarations !

Si l’’étude des « baromètres » mensuels de l’ONISR repris ci-dessous montre que sur les six derniers mois 2018, la mortalité routière a baissé comparativement à la même période de 2017, rien ne permet d’étayer que cette amélioration de l’accidentalité soit due à la baisse de la limitation sur le réseau secondaire. En effet, personne en dispose aujourd’hui des chiffres qui ne concernent que le réseau concerné par ladite baisse !

Surtout, si on l’observe sur des périodes longues, l’accidentalité et la mortalité routière sont en baisse depuis 1972 (voir graphique ci-dessous), comme le rappellent toutes les courbes statistiques que l’on peut trouver dans la documentation scientifique à ce sujet. Le rythme de ces variations et de ces stabilisations est lent et s’étale sur des décennies, alors que l’indice de circulation n’a cessé de croitre, comme le montrent les trois graphiques issus du site officiel de l’ONISR.

La comparaison mois par mois
Les données ci-dessous, mois par mois, de juillet à décembre 2018 sont extraites de ce même site de l’ONISR :

Juillet 2018 (évolution de -5,5 % de tués en métropole par rapport à juillet 2017)
En métropole, 324 personnes sont décédées en juillet 2018, soit 19 de moins qu’en juillet 2017 (-5,5%). Les autres indicateurs de l’accidentalité routière du mois sont également en baisse à l’exception du nombre d’accidents qui affiche une légère hausse.
Dans les Outre-mer, 20 personnes ont perdu la vie sur les routes des Outre-mer en juillet 2018, soit 6 de moins qu’en juillet 2017. Les autres indicateurs sont aussi en baisse.

Août 2018 (évolution de -15,5 % de tués en métropole par rapport à août 2017)
En métropole, 251 personnes sont décédées en août 2018, contre 297 en août 2017 soit 46 de moins qu’en août 2017 (-15,5%). Les autres indicateurs de l’accidentalité routière du mois sont également en baisse.
En Outre-mer, 16 personnes ont perdu la vie sur les routes des Outre-mer en août 2018, soit 7 de moins qu’en août 2017. Les accidents corporels et les blessés sont en hausse alors que le nombre de blessés hospitalisés est en baisse.

Septembre 2018 (évolution de +8,8 % de tués en métropole par rapport à septembre 2017)
En métropole, 323 personnes sont décédées en septembre 2018, soit 26 de plus qu’en septembre 2017 (+8,8%).
Dans les Outre-Mer, 19 personnes ont perdu la vie sur les routes en septembre 2018, soit 2 de plus qu’en septembre 2017.

Octobre 2018 (évolution de -13,8 % de tués en métropole par rapport à octobre2017)
En métropole, 275 personnes sont décédées en octobre 2018, contre 319 en octobre 2017 soit 44 de moins qu’en octobre 2017 (-13,8%). Le nombre d’accidents corporels augmente (+5,5%) ainsi que celui des blessés (+6,6%), alors que le nombre de blessés hospitalisés est en forte baisse (-22,1%).
Sur les routes des Outre-mer, 20 personnes ont perdu la vie en octobre 2018, soit 4 de plus qu’en octobre 2017.

Novembre 2018 (évolution de -1,8 % de tués en métropole par rapport à novembre 2017)
En métropole, 267 personnes sont décédées en novembre 2018 contre 272 en novembre 2017, soit une légère baisse de 1,8% (-5 personnes tuées par rapport à novembre 2017).
Dans les Outre-mer, 25 personnes ont perdu la vie sur les routes ultra marines en novembre 2018, soit 9 de plus qu’en novembre 2017.

Décembre 2018 (évolution de 0% de tués en métropole par rapport à décembre 2017)
En France métropolitaine, la mortalité routière est stable par rapport à celle du mois de décembre 2017 avec le même nombre de tués, 292. Les mortalités cyclistes et des piétons sont en légère baisse alors que celles des motocyclistes et des cyclomotoristes sont en hausse.
En Outre-mer, la mortalité routière du mois de décembre 2018 est inférieure à celle de décembre 2017 avec 3 personnes tuées en moins.

Les progrès seraient encore plus rapides et pérennes si la question de la sécurité routière était abordée comme une « valeur », un « bienfait » à partager et non comme une suite de contraintes qui ressurgissent à chaque opération de communication des hommes politiques qui devraient réfléchir à deux fois avant de prendre les gens pour des imbéciles. Les enjeux de la sécurité routière doivent être compris pour être acceptés !

C’est au nom de ces valeurs que la FFMC s’engage depuis quarante ans en faveur du continuum éducatif, du partage de la route sans oublier personne, de la prise en compte des usagers vulnérables et en misant sur le bon sens et l’intelligence des usagers.

Voir en ligne : Le site officiel de l’ONISR

Comment aider ? Nos actions sont destinées à tous les motards. Pour contribuer à les faire vivre ponctuellement, faites un don.

FFMC Editions de la FFMC Assurance Mutuelle des Motards Association pour la formation des motards FFMC Loisirs Commission Stop Vol Commission Juridique Commission ERJ2RM - Education Routière Jeunesse Fédération Européenne des Associations Motocyclistes